Edito

Liquidation totale …

« Qu’est-ce que la Vérité ?  » disait Pilate à Jésus (Jn 18, 38). Hier encore, j’entendais quelqu’un se plaindre amèrement d’avoir perdu un procès suite à une faute de procédure commise par son avocat. La vérité judiciaire, disait-il, c’est seulement le triomphe du meilleur orateur qui arrive à convaincre les juges.
La Vérité existe-t-elle ? N’est-ce pas une simple question de point de vue ? Chaque époque a sa propre vérité … Chaque personne a sa perception des choses. C’est légitime. Il arrive que l’on puisse dialoguer avec des personnes se situant à l’opposé de ses convictions et que l’on soit touché par la justesse d’un cheminement et la sincérité d’un engagement. Alors, à quoi bon s’encombrer de cette idée folle ?
De plus, au nom de la Vérité, on peut tout justifier. De l’inquisition aux camps de Pol Pot, d’Hitler ou de Staline. Des réseaux sociaux aux relations interpersonnelles, tout semble nous montrer que la Vérité est une illusion dangereuse. C’est un mirage qui peut pousser au pire et qui a fait couler tant de larmes et de sang. Mieux vaut s’en débarrasser ou la tenir à distance comme on se méfie des choses nuisibles. Peut-être est-ce la tentation ou le réflexe de beaucoup de nos contemporains ? A quoi bon … puisqu’on ne sait pas ?

… la Vérité, une idée à jeter ?

La Vérité, une idée à bannir ? Je ne le crois pas. D’abord parce qu’il existe des vérités. Des vérités mathématiques, médicales ou biologiques. Même dans le fonctionnement d’un moteur, des vérités s’imposent à nous. J’aime l’image que le philosophe Michel SERRES employait dans un entretien récent. Il y a des vérités, disait-il, des vérités de toutes sortes. Elles sont comme des étoiles de toutes les couleurs qui brillent dans la nuit de notre ignorance.
Pour le croyant que je suis, le Christ est la Vérité, la Lumière de ma vie. Ma foi, cette conviction qui plonge ses racines au plus profond de moi, ne s’inscrit que sur l’arrière-fond de mon ignorance. A côté de cette conviction forte, que de questions et de doutes !
Jésus disait de lui-même qu’il est le Chemin, la Vérité et la Vie (Jn 14, 6). Les trois images se complètent. S’il est la Vérité, son éclat fulgurant traverse la nuit de nos ignorances … sans les effacer. S’il est le Chemin, c’est que la foi est un long dialogue … qui peut supporter de profonds silences. Je le crois, nous sommes tous des êtres en chemin. Quel que soit notre âge, quelle que soit notre situation, nous avons tous quelque chose à donner et à recevoir. Jusqu’à notre dernier jour, nous pouvons encore grandir. C’est parce qu’il est le Chemin et la Vérité, qu’il est la Vie, qu’il donne vie jour après jour comme une source offre son eau à qui passe et se penche pour s’abreuver. Et cela gratuitement et sans rien exiger.
Vous me direz, « Oui, mais cela, c’est ta vérité ». Peut-être. Contrairement à ce qu’affirmait le Chat de Geluck, quand je partage mon opinion, je n’ai pas l’impression de n’avoir plus … qu’une demi-opinion ! Si jamais vous liquidez vos vérités … je suis preneur. Cela alimentera ma propre quête … de Vérité !

 

Père Pierre Vandormael

Publicités